À l’attention des restaurateurs, comment bien réussir sa carte de restaurant ?

menu restaurant réalisé par 1primedoc

Lorsque vous vous attablez dans un restaurant, juste après que l’on vous ait assigné une table qui vous convient, vous découvrez la carte de restaurant ainsi que la carte des vins.
Si celle-ci est imprimée sur une feuille blanche en photocopie et que le restaurant paraît être un restaurant gastronomique, cela est du plus mauvais effet. Vous vous dites que, si le restaurateur prépare ses plats avec autant de soin que sa carte, vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

La carte de restaurant : le reflet de l’établissement

Une carte de restaurant quand elle est bien composée et ornée de photos ou d’illustrations alléchantes doit vous donner l’eau à la bouche. Si tel est le cas, avant d’avoir goûté un plat proposé, vous êtes déjà séduits.
Un bon restaurant vous accueille d’abord agréablement, vous propose une carte de belle facture, vous place à un endroit agréable, le pain est frais, l’eau fraîche est automatiquement servie, les toilettes sont propres. Tous ces petits détails qui font que ce lieu est un lieu de convivialité et de plaisir dans lequel le client souhaite consommer et revenir.

Mais, revenons à la carte de restaurant. Celle-ci ne doit pas contenir de ratures8 sur les prix, des plats qui n’existent plus, des tâches de vin indélébiles, des traces de doigts ou des restes d’aliments. Le menu ne doit pas non plus contenir plus de 4 pages, car les produits congelés ne sont pas loin. Attention au titre pompeux qui cachent souvent derrière une évocation prometteuse des plats qui risquent de ne pas tenir leurs promesses…

Comment imprimer la carte de restaurant ?

Une carte de restaurant est comme une brochure qui vanterait les mérites d’une société.
L’idéal est un dépliant 4 volets d’un format fermé d’environ 15 cm sur 30 cm en impression couleurs sur un papier cartonné relativement épais. Un pelliculage mat ou brillant est nécessaire pour pouvoir « nettoyer » le menu d’un coup d’éponge quand celui-ci a été taché.

Le nec plus ultra et un vernis sélectif qui mettrait en exergue les plus du restaurant ; des photos de plats, des illustrations, le logo et le nom du restaurant.

La police de caractères est également très importante. Un caractère anglais donne l’impression d’une cuisine raffinée et traditionnelle. Celle-ci ne conviendrait absolument pas à une pizzeria ou un restaurant asiatique.
Le coût d’une belle carte de restaurant est certes quelque peu élevé (comptez une centaine d’euros pour environ 25 cartes) mais l’impact d’une belle carte de restaurant rassure le client sur la qualité intrinsèque du restaurant.
Les photos des plats présentes sur le menu doivent être de très bonne qualité. La police de caractères comme je l’ai dit précédemment est très importante. La présentation doit être claire et engageante et le restaurateur doit calculer le nombre d’exemplaires à imprimer sur la base du double de couverts possibles afin que chaque client puisse facilement la consulter.
Quant à la carte des vins, celle-ci doit être en parfaite adéquation au niveau présentation, graphisme, les polices de caractère que la carte de restaurant.

Grâce à des sous-traitants choisis pour leur qualité, leur efficacité leur technicité et leur délai, 1primédoc, imprimeur à Bordeaux, se met en 4 pour que vos menus et cartes de restaurant soient une image fidèle et positive de votre établissement. Avec vous, nous étudions les meilleurs choix possibles en matière d’impression de carte de restaurant, puis vous décidez du rendu final.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9ea5ffc3124c90929a0fc5c4061a8e92KKKKKKKKKKKK